Arabie Saoudite : trois cas de MERS-CoV signalés à Riyad liés au même établissement de santé

medecinedesvoyages.net

Le ministère de la Santé du Royaume d'Arabie saoudite (KSA) a signalé trois cas de syndrome respiratoire du Moyen-Orient à coronavirus (MERS-CoV), dont un décès, entre le 10 et le 17 avril.

Les trois cas ont été signalés à Riyad et sont liés au même établissement de santé.

Le cas index est un enseignant de 56 ans, de nationalité saoudienne, résidant à Riyad. Le 29 mars, il a commencé à avoir de la fièvre, à tousser, à avoir le nez qui coule et à ressentir des courbatures. Le 4 avril, il a consulté le service des urgences d'un hôpital de Riyad, où le troisième cas était également traité. Il a ensuite été admis dans un service le 4 avril, où il a partagé une chambre avec le cas numéro deux. Le 6 avril, il a été transféré en isolement dans une unité de soins intensifs (USI) et intubé. Il a été testé par la réaction en chaîne de la polymérase de la transcriptase inverse (RT-PCR) et a été confirmé positif pour le MERS-CoV. Le cas présentait des problèmes de santé sous-jacents, notamment une hypertension et une insuffisance rénale chronique nécessitant une hémodialyse. Il n'y avait pas d'antécédents clairs d'exposition aux facteurs de risque typiques du MERS-CoV. Les contacts étroits, dont 20 travailleurs de la santé et sept membres de la famille, ont été suivis, ce qui a permis d'identifier rapidement les deux cas secondaires. Les investigations, notamment pour déterminer la source de l'infection, sont toujours en cours. Le cas index est décédé le 7 avril.

Le second cas est celui d'un retraité saoudien de 60 ans, résidant à Riyad. Il a été admis à l'unité de soins intensifs du même hôpital de Riyad le 8 mars 2024. Le 31 mars, il a été transféré dans un service, où il a ensuite partagé une chambre avec le cas index le 4 avril.Ce dernier a eu de la fièvre le 6 avril et a été testé positif au MERS-CoV par RT-PCR le 8 avril. Il présente des problèmes de santé sous-jacents, notamment une maladie cardiaque et un tabagisme. Sans antécédents d'exposition aux chameaux, le cas est suspecté d'être un cas secondaire associé aux soins de santé en raison d'un contact avec le cas index, et les investigations se poursuivent. Le suivi de 13 travailleurs de la santé et des soins et d'un patient est terminé, et aucun autre cas n'a été identifié à ce jour

Le troisième cas est un homme de 60 ans, militaire à la retraite et de nationalité saoudienne, résidant à Riyad. Le 4 avril, il s'est rendu aux urgences du même hôpital de Riyad, où le cas index a également été admis. Il a ensuite été admis dans le service (différent de celui que partageaient le cas index et le cas numéro deux) le 5 avril. Il a développé un essoufflement le 10 avril et a été transféré à l'unité de soins intensifs le 15 avril. Il a été testé positif au MERS-CoV par RT-PCR le même jour. Il présente des problèmes de santé sous-jacents, notamment une insuffisance rénale chronique nécessitant une hémodialyse, une tumeur maligne et une maladie du foie.  Aucun antécédent d'exposition aux chameaux n'a été identifié et, comme le deuxième cas, il est soupçonné d'être un cas secondaire associé aux soins de santé en raison d'un contact avec le cas index. Un suivi de 14 travailleurs de la santé est en cours, sans qu'aucun autre cas n'ait été identifié à ce jour.  

Au 21 avril 2024, les deuxième et troisième cas étaient toujours en soins intensifs et ont été intubés le 9 avril et le 18 avril, respectivement.

Depuis le début de l'année, quatre cas et deux décès ont été signalés en Arabie saoudite.

Depuis le premier signalement d'un cas de MERS-CoV en Arabie saoudite en 2012 jusqu'au 21 avril 2024, un total de 2204 cas humains et 860 décès ont été signalés. Au total, 2613 cas de MERS-CoV et 941 décès ont été signalés dans 27 pays.

Source : Outbreak News Today

Pages associées